11 exemples pour comprendre le potentiel de la vidéo interactive

La vidéo fait désormais partie de la stratégie de communication de très nombreuses entreprises. Il y a donc une surabondance de spots sur internet. En 2019, YouTube a enregistré en moyenne 400 h de vidéos uploadées chaque minute !

Pour se faire entendre au milieu de la cacophonie du web, il est nécessaire de se démarquer.

Des formats innovants combinés à une bonne dose de créativité ne sont plus un luxe. C’est devenu une condition de survie.

Et c’est ce que permet la vidéo interactive !

Qu'est-ce que la vidéo interactive ?

Au lieu d’être un spectateur passif, qui regarde sagement la vidéo, vous incitez votre audience à agir, à donner son avis, à cliquer, à intervenir. Cela change tout !

C’est un format qui mélange donc la vidéo classique avec des interactions humaines.

Cette avancée technologique récente — exploitée en marketing, en vente et en création de contenu au sens large — a déjà fait ses preuves et est en train de révolutionner de nombreux domaines comme :

  • Le tourisme
  • La publicité
  • La formation professionnelle
  • L’e-learning
  • Le storytelling

Il faut donc comprendre la vidéo d’une nouvelle manière. Il faut l’envisager comme un site internet. La navigation, les contenus additionnels comme des documents textes, des images et même d’autres vidéos, l’insertion de contenus externes (réseaux sociaux, Google Maps) … tout ce que l’on peut intégrer à un site internet peut désormais être intégré à une vidéo.


Le fait que les géants du net comme Facebook et YouTube investissent dans le contenu interactif est un signe qui ne trompe pas sur le fait que ce nouveau format va compter de plus en plus. D’ailleurs le lien avec la réalité virtuelle est évident.


Comme l’auditoire décide du déroulement du film interactif, on dit souvent que c’est la vidéo dont vous êtes le héros.

Exemples de publicités interactives

Le premier usage étonnant de la vidéo interactive, c’est de pouvoir introduire à l’intérieur même de la vidéo, un lien vers la fiche produit de l’objet que le spectateur voit à l’écran.

Cela mène à une simplification considérable de l’expérience utilisateur. Au lieu d’attendre la fin de la publicité pour savoir où se rendre ou bien trouver le lien vers le site e-commerce, le spectateur peut immédiatement se renseigner sur l’objet, connaître son prix et le commander.

Voici deux exemples très réussis.

La marque de vêtements Ted Baker :

La marque de vêtements Mango :

Comment présenter tout son catalogue, de façon dynamique et ludique et en y ajoutant une touche de storytelling ? C’est ce que réussit à merveille l’entreprise de portes vitrées LaCantina Doors.

Dans la pub Honda, en appuyant sur la touche “R” de son clavier, on découvre “the Other side”, l’autre côté, ou la version nocturne de la vidéo. C’est un moyen ingénieux de présenter deux modèles de voitures, là encore avec un astucieux storytelling.

Maybelline utilise la vidéo à embranchements, une vidéo interactive où l’on propose aux spectateurs le choix entre deux possibilités. Selon l’option choisie, une vidéo différente est jouée par le player. Ici, la marque de cosmétiques réalise une vidéo tutorielle interactive.

Alfredo Gonzales, le créateur de paires de chaussettes, propose une vidéo interactive en forme de sondage, avec à la clé la possibilité de remporter la summertime box. Ici, la publicité interactive permet de collecter des adresses email afin d’agrandir la liste de clients potentiels.

Cette pub Mended little heart a pour objectif d’inciter à faire des donations pour les enfants qui naissent avec des maladies du cœur. L’agence de pub a créé un personnage animé. En fonction du montant de la donation, l’environnement du personnage s’étoffe, se colore et permet au donateur de visualiser ce qu’il offre à un enfant dans cette situation. Cela peut l’inciter aussi à donner plus.

D’autres exemples de vidéos interactives

Bien sûr, il n’y a pas que les publicités qui peuvent profiter des avantages de l’interactivité. Elle fonctionne très bien pour informer en vidéo comme pour…

…le tourisme :


Vous voulez savoir quoi faire à Lausanne en fonction de la saison et de vos goûts ? Cette vidéo est une illustration parfaite de l’usage d’une vidéo interactive dans sa stratégie marketing.

…mais aussi pour la formation professionnelle :

Nous ne répéterons jamais assez tout le bien que nous pensons de la gamification. Ici, les deux vidéos ci-dessous introduisent la marque employeur sous la forme d’un jeu interactif. C’est encore un très bel exemple de vidéo interactive à choix.

Deloitte :

Allianz :

…l’e-learning :

Comment maintenir l’intérêt de l’apprenant et l’amener à terminer la vidéo de formation ? L’interaction et la gamification sont idéales pour mémoriser les informations.

Quelles possibilités offre la vidéo interactive ?

La vidéo interactive permet au spectateur de choisir sa propre aventure et entraîne ainsi plus d’engagement. Voici ce que vous pouvez proposer dans votre vidéo :

 

  • télécharger au sein même de la vidéo une fiche produit ou un contenu additionnel. Pas besoin de se rendre sur une autre page.
  • capturer des informations au sujet d’un utilisateur : “Quel est votre nom ?”. Cela permet ensuite de créer des vidéos interactives personnalisées.
  • Le tracking de la vidéo interactive permet de collecter des informations importantes et de transformer le spectateur en lead.
  • intégrer un formulaire d’inscription ou insérer un identifiant de connexion
  • deux niveaux de lecture ! À tout moment, le spectateur peut “approfondir” en cliquant sur des icônes positionnés dans la vidéo qui ouvrent des documents additionnels comme des documents PDF, des vidéos longues, des schémas explicatifs, etc.
  • inclure un chapitrage qui permet au spectateur de sauter rapidement au passage qui l’intéresse
  • intégrer des annotations (comme celles que l’on fait à propos d’un livre qu’on lit ou d’un cours)
  • intégrer des quiz. Il est même possible de créer des quiz qui s’adaptent en fonction des réponses. Le quiz peut être un questionnaire à choix multiples, mais on peut aussi poser des questions ouvertes.
  • changer de langue
  • proposer des templates interactifs
  • intégrer une invitation pour un événement à l’intérieur de la vidéo
  • intégrer une carte avec la localisation du spectateur. Cela peut inclure aussi un GPS qui conduit le spectateur à destination
  • mettre des hyperliens à l’intérieur de la vidéo pour diriger le trafic généré grâce à la vidéo vers une landing page.

Comment créer une vidéo interactive

Comme pour toute vidéo, tout commence avec l’idée. Pour trouver la bonne idée, il faut déterminer quel est l’objectif de la vidéo. Par exemple, est-ce que l’on souhaite générer directement des ventes ? Ou bien, est-ce que l’on veut en savoir plus sur ses clients potentiels ?

Une fois que l’on a déterminé l’objectif souhaité, on peut définir le type d’interaction que l’on veut et travailler l’aspect créatif de la vidéo.

On divise ensuite la vidéo en grains, en notions, qui vont ensuite constituer un parcours interactif en fonction des actions du spectateur.

La vidéo interactive à choix ou vidéo à embranchements

Pour créer ce type de vidéo, il faut à chaque fois écrire le déroulé de la vidéo avec différentes suites possibles et tourner toutes les alternatives. Ainsi, pour une vidéo de 3 minutes, on va souvent tourner 9 ou même 12 minutes de film, voire plus.

Donc on commence par concevoir l’arborescence de la vidéo pour envisager tous les chemins possibles et toutes les interactions que l’on peut créer.

Un des exemples le plus abouti de vidéo à embranchements, c’est Bandersnatch, la vidéo interactive produite par Netflix.

La vidéo interactive pour la formation

Ce type de média est créé en tournant une vidéo classique à laquelle on ajoute une surcouche sur laquelle l’internaute peut venir cliquer. Il peut ainsi accéder à d’autres ressources comme : un document texte, un contenu téléchargeable, une infographie, une autre vidéo ou un lien vers une page internet.

Cela permet d’enrichir le parcours de formation et accorde à l’apprenant la possibilité de consulter uniquement les passages de la vidéo de formation qu’il souhaite. Il peut sauter les passages qu’il connaît déjà.

La vidéo interactive peut aussi donner lieu à une gamification, en offrant plusieurs choix à l’apprenant, comme dans les exemples de Deloitte et Allianz.

Le tutoriel interactif

On l’a vu avec le spot de Maybelline, le tutoriel interactif permet d’aller directement à l’élément qui nous correspond. Le tutoriel est personnalisé et s’adapte à l’internaute et à ses centres d’intérêt.

En même temps qu’elle suscite comme jamais l’engagement de l’audience, elle est aussi un moyen de personnaliser le message.

À quoi sert la vidéo interactive ?

  • améliorer la relation, le parcours
  • personnaliser le message
  • vaincre l’ennui, la passivité de la vidéo
  • susciter l’enthousiasme pour vos contenus
  • obtenir et collecter des données de votre audience

 

Testez-la pour votre stratégie digitale !